Projet fertile aux Sainfoins

Le projet est expliqué dans le fichier ci-dessous, cliquez sur le lien :

Au pavé fertile

Visuel avec trait de coupe Affiche fete de la citrouille-redim1024

 

Au pavé fertile :
nouvelle zone comestible du verger des sainfoins.
Mots-clés : jardin sans efforts, jardin-forêt, agro-écologie, permaculture, laboratoire d’agricultures,
pérennité, relief, souplesse, beauté.
Principes et objectifs :
-Abondance,
-Esthétique toute l’année,
-Le moins d’entretien possible : pas d’arrosage, pas de travail du sol (en tout cas pas par les
hommes)
-3/4 du temps de travail consacré à la récolte.
-Abriter de la bio-diversité utile à l’entretien du jardin : pollénisateurs et prédateurs des
indésirables : oiseaux, insectes, grenouilles.
-Pouvoir planter et creuser avec les mains
-Nourrir les abeilles.
Etat des lieux : contrebas d’un talus de voie ferrée, le long d’un passage piétonnier relativement
fréquenté. Zone en friche végétale sur une déchetterie sauvage (cannettes, bouteilles en plastiques,
bouteilles en verre, moquettes, tissus. 1 radiateur, un cadre de mobylette, un cadre de vélos, des
ballons, frigo,…) une zone avec du matériel de construction : des pierres, des pavés, des briques, des
tuiles cassées, de la ferronnerie, des poteaux en métal, une dalle de béton, des fondations
d’habitation.
Plantes présentes à l’état sauvage : fougères, orties, chélidoine, lierre, quelques arbres.
2
3
Comment faire :
-Bien le penser,
- Choisir des semences et plants adaptés,
-Créer des micro-climats,
-Ne pas déraciner (mêmes les légumes : couper à 1cm des racines),
-Garder le sol très souple : ne pas poser de main ou de pieds sur les surfaces cultivées, si besoin
placer des pierres pour marcher.
Pour les cultures potagères :
-Cultures en côtières ( pentes adossées aux murs),
-Buttes avec au cœur : bois spongieux en décomposition, déchets organiques alimentaires,
-En trous de serrure pour augmenter les zones frontières,
-« Paillage/mulsh » de 20 à 40 cm d’épaisseur avec tous les déchets verts du verger, et si besoin
apportés (récupérés dans la rue, déchets de cuisine bio).
4
5
Les différents lieux du jardin :
Mare, potager, haie sauvage, prairie sauvage ou engazonnée, allées (pavée ou engazonnée ou
mixte), chalet,
Autres lieux possibles :
cave à champignons, toilettes sèches, silo à légumes, Serre pour cultures d’hiver, culture de
champignons à l’air libre (pleurottes)
Mare :
Tour en pierres récupérées, fond en textile imperméable ou vieillies moquettes, vieux paillassons.
Bien penser le rapport surface-profondeur pour éviter le dessèchement en été.
Nénuphars, +/- grenouilles et canards.
Végétaliser les roches : mousse, lichen, autres. érigéron, sédum, autres fleurs de rocaille sèche ( p
284 du livre de JP Thorez), Berberis thubergii « Bonanza gold »,
Haies sauvages :
Haie haute
Espèces productives pour les humains : prunier (quetsche, mirabelle) , aubépine, cerisier, églantiers,
néflier (très productif, pas exigeant), sureau noir, laurier-sauce.
Espèces productives et protectrices pour les oiseaux : houx, cotonéaster (feuillage persistant),
pyracantha ( feuillage persistant, épineux)
Haie basse
Fruitiers nains, buissons de fruits à coque (noisetiers), buissons à baies (myrtilles -vaccinium
corymbosum-, groseillers rouges et blancs, cassis …), framboisiers, consoude.
Au niveau du sol
Ail des ours (tolère l’ombre)
Espèces qui attirent des prédateurs des nuisibles : Ombellifères, livèche, cerfeuil musqué.
6
Potager de variétés anciennes, rustiques ou sauvages :
Livre de permaculture : Chou perpétuel de Daubenton, oseille-épinard, mâche, roquette, chicorée
sauvage, ciboule, oignon rocambole, chénopode blanc, bette maritime, crambe maritime, petite
pimprenelle. + tableau en suite.
Livre de Thorez :Topinambour ( récolte nov-mars, choisir une espèce à forme régulière) Pourpier,
Cresson de jardin, tétragone, rhubarbe, courges, poireaux d’hiver ( récolte de janvier à avril), panais,
maïs doux, haricots, échalotes, crosne ( récolte de nov à Février).
Autres sources (vidéo de Koeppel) : aneth, plantes aromatiques entre les choux, Oignons perpétuels,
poireaux sauvages, carottes sauvages, fenouil (ombellifères=apiacés).
Il faut étoffer ce chapitre en sélectionnant des variétés anciennes rustiques ou sauvages pour chaque
espèce.
7
8
Prairie sauvage :
Par exemple sur la zone actuellement pleine de pierres, au-dessus de la mare.
Plantes bisannuelles et mellifères : sainfoins, coquelicot, tournesol, scabieuse des jardins, cosmos,
Vivaces mellifères : asters, coréopsis lancéolé, hélianthes
Autres vivaces : sauge officinale.
Aromatiques vivaces : raifort, sauge,
9
A vos crayons
10
4 e proposition, synthèse des précédentes.
11
Ressources utilisées :
Livre « Graines de permaculture » de Patrick withefield.
Livre « le guide du jardin Bio » de J-P Thorez et B Lapouge-Déjean.
Livre « manuel de transition » de Rob Hopkins.
Vidéos accessibles sur internet :
Philip forrer : interview tout en jardinant (23min) : vidéo très explicite.

http://www.youtube.com/watch?v=0jk0h1laL-0

Interview de Charles Hervé-Gruyer : ferme du Bec Helluin (31 min)

http://www.youtube.com/watch?v=ZraLama_EmI

vidéo qui fait rêver : « la permaculture, l’art de vivre avec la nature » (55min)

http://www.youtube.com/watch?v=2nvF4RQaG24

Conférence de Christophe Koppel (partie 1-1h25) : vidéo très complète et
didactique sur la permaculture.

http://www.youtube.com/watch?v=Qks4M6JPnVY

partie 2-50min

http://www.youtube.com/watch?v=fRHAx7Q3J98

Agenda

Galerie

CALENDRIER ANIMATIONS 2019  Samedi 30Mars : Cours de greffes, semis, jardin Lamartine au Perreux, de 10h à 13h.  A partir du Mercredi 15 Mai jusqu’à mi-Septembre 2019 : Promenade gratuite pour tous (adhérents et personnes non adhérentes qui peuvent vous accompagner), tous … Lire la suite

Comment utiliser le Forum ?

Voir les images un peu plus bas pour mieux comprendre les étapes

On se connecte avec le bouton bleu « identification » en haut à droite ( avec son surnom et son mot de passe )

Remarque 1 : On peut consulter tous les messages du forum sans se connecter avec ses identifiants.
Remarque 2 : Il faut se connecter pour pouvoir parler dans le forum ( avec le bouton identification )
Remarque 3 :  C’est mieux de répondre à une discussion existante, plutôt que d’en créer une nouvelle, c’est moins le bazar !